L’Aigle-Leysin incarne l’avenir des chemins de fer régionaux vaudois

Grand soleilLe canton de Vaud fait du prolongement du train à crémaillère Aigle-Leysin l’une de ses priorités fédérales. Le 25 mars 2015, le Conseil d’Etat a dévoilé les projets qu’il a mis dans la hotte d’Alpes vaudoises 2020, le grand programme cantonal de rénovation des infrastructures touristiques de la région. Après l’abandon en 2008 du tronçon Leysin–Berneuse, le projet actuel, budgété entre 30 et 50 millions de francs, vise un prolongement en souterrain de 750 mètres depuis Leysin-Feydey jusqu’à la nouvelle station de départ des télécabines de La Berneuse et du lac d’Aï (24 heures du 7 avril 2015).
En 2008, Pierre Starobinski, ancien président de l’Association touristique des Alpes vaudoises, proposait sa vision: un prolongement de la ligne Aigle–Leysin jusqu’au Sépey pour créer une liaison unique Aigle–Leysin–Les Diablerets fusionnant les deux compagnies AL et ASD en faisant l’économie du tronçon Aigle–Le Sépey (24 heures du 16 septembre 2008). Le projet actuel est-il une première étape du rêve de Pierre Starobinski?

Réaménagement de la gare de Lausanne: mise à l’enquête imminente

Grand soleilLe projet de transformation de la gare de Lausanne est désormais prêt pour la mise à l’enquête, effective dès le 14 avril 2015. Son but? Augmenter les capacités, assurer la sécurité et la mobilité des utilisateurs, et créer des interfaces performantes avec les transports publics pour répondre au doublement de la fréquentation des trains attendu pour 2030. Le début des travaux est prévu pour 2017; l’entier du trafic ferroviaire sera maintenu durant les travaux. Le montant de ceux-ci, qui seront achevés en 2025, s’élève à 1,2 milliard de francs au total.
Les quais seront élargis et allongés afin d’accueillir des trains de 400 mètres de long. Les passages inférieurs seront complètement reconstruits: de deux actuellement, ils passeront à trois et seront considérablement élargis pour permettre une meilleure répartition des flux de voyageurs. Les interfaces avec la place de la Gare et avec la rue du Simplon seront également améliorées. La  marquise de la gare sera légèrement déplacée, mais préservée.
La modernisation de la gare de Lausanne sera réalisée de façon à permettre la construction d’un nouveau tracé du métro m2, dont les travaux de génie civil sous la gare font partie de la mise à l’enquête. Le projet permet la réalisation d’une vaste station, plus proche des quais ferroviaires. Cette nouvelle halte, totalement intégrée à la partie souterraine de la gare, permettra ainsi aux voyageurs de passer rapidement et confortablement des trains aux métros. Plus de détails dans le communiqué de presse du 19 mars 2015, dans Le Temps et 24 heures du 20 mars 2015.

GareCFF

Transports publics jurassiens: conception directrice en consultation

Grand soleilLe canton du Jura a mis sa vision du développement de ses transports publics en consultation du 16 mars au 6 juin 2015. Outil de planification à long terme, cette vision présente: un diagnostic, onze principes directeurs se déclinant en 38 objectifs spécifiques, cinq axes stratégiques et 26 exemples d’actions concrètes. Dans la stratégique d’offre deux actions sont mentionnées: la création d’un RER Jura avec une offre cadencée à quinze minutes entre Delémont et Porrentruy et à 30 minutes entre La Chaux-de Fonds, les Franches-Montagnes et Delémont; la création de liaisons rapides, sans transbordement, entre La Chaux-de-Fonds, Le Noirmont et Delémont. Les différents documents peuvent être consultés et téléchargés sur le site http://www.jura.ch/cdtp

Un nouveau patron à la tête de Léman 2030

Grand soleilIngénieur cantonal à l’Etat de Genève depuis 2009, René Leutwyler, 53 ans, va quitter cette fonction pour diriger dès le 1er juin 2015 le projet Léman 2030. C’est au renforcement de la liaison Genève-Lausanne (doublement de la capacité en places assises) qu’il se consacrera à l’avenir. Sa nomination s’inscrit dans une réorganisation de la direction CFF de Léman 2030. Il assumera les fonctions que se partageaient jusqu’ici Laurent Staffelbach et Charles-André Philipona (24 heures du 6 mars 2015).