Saint-Gothard: grande fête populaire les 4 et 5 juin 2016

Grand soleilAvec ses 57 kilomètres, le tunnel de base du Saint-Gothard est le plus long tunnel ferroviaire du monde. Son inauguration sera marquée par une fête populaire de grande envergure: quatre sites à proximité des portails sud et nord, des milliers de personnes engagées et, temps fort de l’événement, des courses en navette Gottardo à travers le nouveau tunnel. À relever également le lancement, aujourd’hui même, de «Virtual Gottardo», qui fait de «Gottardo 2016» l’une des applications de réalité virtuelle les plus novatrices de Suisse. Plus de détails dans le communiqué de presse Gottardo 2016 du 30 mai.

CP_Gottardo30.5.16

Changement d’horaire fin 2016: une demi-heure gagnée vers le sud

Grand soleilLe changement d’horaire du 11 décembre 2016 sera entièrement placé sous le signe du Saint-Gothard. La mise en service du tunnel de base permettra de raccourcir les temps de parcours sur l’axe nord-sud. Une nouvelle offre touristique sera proposée sur la ligne de faîte.

Dans un premier temps, le tunnel de base permettra de gagner environ 30 minutes. De nouvelles diminutions des temps de parcours sont attendues avec l’ouverture future du tunnel de base du Ceneri; à la fin 2020, la clientèle voyageant entre la Suisse alémanique et l’Italie profitera ainsi de gains de temps totaux d’environ 60 minutes. Dès 2020, les trains relieront la Suisse alémanique et le Tessin chaque demi-heure au lieu d’une fois par heure; des trains circuleront chaque heure entre Zurich et Milan, alors qu’ils circulent toutes les deux heures actuellement. Plus de détails dans le communiqué de presse des CFF du 30 mai 2016.

De son côté, 24 heures du 30 mai 2016 rappelle que la ligne de montagne fait débat; la région rêve d’en faire une attraction touristique, voire même de l’inscrire au Patrimoine mondial de l’Unesco (photo Keystone/24 heures).

24h30.5.16

Invitation au premier Café de la mobilité de la citrap-vaud

Grand soleilLa citrap-vaud lance son Café de la mobilité qui a l’ambition de rassembler de façon régulière, autour d’un orateur charismatique, ses membres, ainsi que toute personne intéressée par la mobilité durable et les transports publics. Vous trouverez tous les détails de ce projet sur notre site Internet citrap-vaud.ch, à l’adresse Notre action –> Café de la mobilité. Dans ce cadre, nous avons le plaisir de vous inviter à notre première manifestation consacrée à l’événement majeur du transport ferroviaire suisse, l’inauguration du tunnel de base du Saint–Gothard:

le lundi 13 juin, à 17h30, à la salle de conférence du restaurant Le Milan, 54, boulevard de Grancy, à Lausanne (à 5 minutes à pied de la gare CFF); l’accès à cette salle se fait directement depuis le trottoir, à 10 mètres à l’ouest de l’entrée principale du restaurant.

Nous aurons le plaisir d’accueillir Nicolas Steinmann, un cadre de l’entreprise AlpTransit Gotthard, qui nous parlera du «Tunnel de base du Saint-Gothard: de l’idée à la réalisation». La conférence sera suivie d’un repas convivial, en présence de l’orateur.

Avec nos très cordiales salutations,

Daniel Mange, animateur de la séance (daniel.mange@epfl.ch)
Didier Pantet, secrétaire citrap-vaud (secretariat@citrap-vaud)

PS: Prière de préparer la monnaie (5 CHF) pour votre consommation; un repas facultatif suivra la conférence: inscription sur place.

CafMob

Trafic ferroviaire suspendu sur la ligne La Chaux-de-Fonds–Les Ponts-de-Martel: rétablissement rapide exigé

OrageLa compagnie transN (transports publics neuchâtelois), fruit de la fusion des TN (Transports publics du Littoral neuchâtelois) et TRN (Transports régionaux neuchâtelois), vient de décider abruptement l’arrêt de l’exploitation de la ligne Les Ponts-de-Martel–La Sagne–La Chaux-de-Fonds dès le 1er mai 2016 et ce jusqu’à nouvel avis. La raison en est la sécurisation de quelque 80 passages à niveau, pour la plupart privés et utilisés par les agriculteurs de la vallée. Il semble que les directives de l’Office fédéral des transports aient été demeurées lettre morte durent les (assez longues) négociations de fusion entre les TN et les TRN. En tout état de cause, les Chemins de fer du Jura (CJ) ont mené, quant à eux, l’exercice avec succès.

Cela n’explique pas cette précipitation. Actuellement, l’exploitation est assurée par des bus de transN avec un temps de parcours allongé de 12 minutes, soit 35 au lieu de 23 minutes pour 17 kilomètres! Il en résulte la nécessité d’utiliser deux bus par heure, donc augmentation du coût d’exploitation. En outre, aux heures de pointe, les correspondances ne sont pas assurées en raison des bouchons en ville de La Chaux-de-Fonds.

La compagnie transN compte sécuriser les passages à niveau entre La Sagne et La Chaux-de-Fonds pour la rentrée scolaire de fin août. Aucun délai n’est prévu pour le second tronçon, mais les spécialistes estiment que l’on pourrait parfaitement mener les travaux sans interruption du trafic. En tout état de cause, le conseiller d’Etat Laurent Favre n’a pas caché son vif mécontentement, car le canton n’a été averti qu’au dernier moment, tout comme le président du conseil d’administration de transN. Il a rappelé que la ligne était partie intégrante du projet de Neuchâtel Mobilité 2030 avec modernisation et amélioration de la desserte.

Les défenseurs de la ligne souhaitent un rétablissement rapide du trafic ferroviaire. A moyen terme, ils souhaitent l’acquisition de rames à plancher bas et la correction du tracé dans le cadre de la rénovation programmée de la route Les Ponts-de-Martel–La Sagne.

Blaise Nussbaum
Rédacteur de TRANSPORTS ROMANDS

Léman 2030: chantiers en cascade, trains en retard

Orage«Retards dès le matin au départ de Genève, suppressions de trains le week-end, arrêts intempestifs en pleine voie: des travaux sur la ligne CFF entre Genève et Lausanne compliquent la vie des pendulaires. Peu visibles jusqu’ici, les chantiers ont pris de l’ampleur ces derniers mois à mesure que tranchées, pylônes, grues et autres installations métalliques se multiplient. Si les CFF assurent tout mettre en oeuvre pour minimiser les nuisances, les perturbations d’horaire, parfois dues à une multitude de facteurs, s’accumulent.» Suite de l’article de Sylvia Revello dans Le Temps du 6 mai 2016 (photo Olivier Wavre).

LT6.5.16