Archives de catégorie : CEVA/Léman Express

Daniel Leuba: du LEB au Léman Express

Grand soleilLe responsable de l’unité LEB au sein des TL depuis décembre 2013, Daniel Leuba, quittera ses fonctions le 28 février 2017. Cet ancien des CFF a en effet été recruté par son ancien employeur pour diriger le projet «Léman Express», futur réseau de transports ferroviaires régionaux du bassin franco-valdo-genevois. Plus de détails dans 24 heures du 8 septembre 2016 (texte et photo S.MR).

24h8-9-16

L’extension de la gare de Genève Cornavin sera souterraine

Grand soleilLa convention cadre posant les bases de la réalisation de l’extension souterraine de la gare de Genève Cornavin a été signée le 7 décembre 2015. Les commanditaires-financeurs, à savoir la Confédération (au travers de l’Office fédéral des transports), le canton de Genève et la ville de Genève, chargent les CFF, en tant que maître d’ouvrage, de construire une gare souterraine comprenant deux voies et un quai pour un coût de 1,6 milliard de francs (+/- 30%). L’augmentation des capacités de Cornavin est un préalable indispensable pour pouvoir continuer d’étoffer l’offre ferroviaire après l’entrée en service du Léman Express. Tous les détails dans le communiqué de presse du 7 décembre 2015; un autre son de cloche sur le blog de Rodolphe Weibel du même jour.

CP7.12.15

Léman express battra au quart d’heure entre Coppet et Lancy–Pont-Rouge

Grand soleilLa première étape du Léman Express (ex CEVA) prévoit une circulation des trains au quart d’heure entre Coppet et Lancy–Pont-Rouge aux heures de pointe dès fin 2017. Les travaux nécessaires à ce développement de l’offre ont débuté le 6 octobre 2015. Pour un investissement d’environ 100 millions de francs, financés par la Confédération et les cantons de Vaud et Genève, deux îlots de croisement des trains régionaux seront construits dans les gares de Mies (VD) et Chambésy (GE). Plus de détails dans le communiqué de presse du 6 octobre 2015 (Photo 24 heures/Keystone).
Chambesy

CEVA: Alstom évince Stadler

Soleil et nuagesUne flotte mixte composée de rames suisses et françaises circulera sur le futur réseau ferroviaire franco-valdo-genevois du CEVA (Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse). La Région Rhône-Alpes a annoncé jeudi 11 juin 2015 une commande de 17 rames Régiolis au fabricant français Alstom pour 220 millions d’euros.
La France hésitait encore il y a peu entre une offre suisse du constructeur thurgovien Stadler et une offre d’Alstom. Mais après comparaison, «l’offre suisse était décevante», a indiqué à Annemasse (France) Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes. Il souligne que le matériel roulant des deux constructeurs était assez semblable au niveau des performances. Mais le montage financier proposé par la Suisse qui impute les aléas du taux de change à la France et l’absence de contrepartie en terme d’emploi ont fait pencher la balance vers Alstom (lire aussi Le Temps du 12 juin 2015).