Archives de catégorie : Tunnel

Swissmetro: renaissance en Belgique

Grand soleilUn projet de train futuriste baptisé «métro-avion» vient d’être présenté à Bruxelles. Il pourrait à terme remplacer l’avion pour les courtes distances. Porté par des promoteurs belges et suisses, et développé par l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), ce train futuriste circulerait à 500 km/h dans des tunnels à 30 mètres sous terre. Il flotterait à quelques centimètres du sol grâce au guidage magnétique, propulsé par de l’énergie électrique. «Il faut imaginer une, deux ou trois cabines d’avion successives qui se trouvent dans un tunnel dans lequel on a recréé les conditions que rencontre un avion à 10 000-12 000 mètres d’altitude», explique le professeur EPFL Marcel Jufer, l’un des concepteurs du projet. Plus de détails dans le résumé de la conférence de presse tenue à Bruxelles le 14 juillet 2016.

Swissmetro

Tunnel de base du Saint-Gothard: la quintessence du chemin de fer

Grand soleilCertains apôtres des nouvelles technologies, informatique et communications, ont ça et là mis en doute l’intérêt de percer le Saint-Gothard. Il faut fermement confirmer à ces théoriciens que ni les voyageurs, ni les marchandises n’ont la possibilité d’être téléportés de A à B par la ligne téléphonique, fût-elle en fibre optique. Notre monde est d’abord un monde de matière, qui nécessite des infrastructures physiques pour assurer la mobilité.

Aux sceptiques de la mobilité, il faut rappeler que celle-ci est à la société ce que le sang est à l’organisme: symbole de vie, il est la source d’énergie indispensable à sa croissance et à sa survie.

Le tunnel de base du Saint-Gothard garantit la mobilité des personnes et du fret dans des  conditions idéales pour l’environnement: le transport par rail, grâce à la magie de la roue effleurant le rail, minimise l’énergie dépensée pour déplacer une masse donnée. La traction électrique, directement alimentée par la houille blanche des barrages alpins, exclut toute production de gaz à effet de serre.

Le tunnel de base du Saint-Gothard optimise tous les paramètres d’une ligne ferroviaire nouvelle: tracé quasi rectiligne, pente insignifiante, vitesse élevée et capacité optimale grâce aux nouveaux systèmes de signalisation embarqués. De nouvelles liaisons rapides nord–sud, telles que Francfort–Milan, ressusciteront le trafic ferroviaire international aujourd’hui moribond. Et, pour les nostalgiques des fabuleux paysages du massif du Gothard, la ligne historique, miraculeusement préservée, sera régulièrement empruntée par d’authentiques convois à vapeur…

L’inauguration du tunnel de base du Saint-Gothard a fait l’objet d’une couverture médiatique sans précédent. Le Temps y a consacré un cahier spécial dans son édition du 27 mai 2016, ainsi qu’un reportage dans son numéro du 2 juin 2016. 24 heures a couvert très largement l’inauguration dans son édition du 2 juin 2016, tandis que la Confédération a inauguré son nouveau site Alptransit-Nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes (NLFA). Enfin, le numéro 30 de TRANSPORTS ROMANDS, à paraître à fin juin 2016, sera entièrement consacré à la «cathédrale invisible», le plus long tunnel du monde.

Daniel Mange

 LT27.5.16

(Photo Le Temps/Martin Ruestschi/Keystone)

Saint-Gothard: grande fête populaire les 4 et 5 juin 2016

Grand soleilAvec ses 57 kilomètres, le tunnel de base du Saint-Gothard est le plus long tunnel ferroviaire du monde. Son inauguration sera marquée par une fête populaire de grande envergure: quatre sites à proximité des portails sud et nord, des milliers de personnes engagées et, temps fort de l’événement, des courses en navette Gottardo à travers le nouveau tunnel. À relever également le lancement, aujourd’hui même, de «Virtual Gottardo», qui fait de «Gottardo 2016» l’une des applications de réalité virtuelle les plus novatrices de Suisse. Plus de détails dans le communiqué de presse Gottardo 2016 du 30 mai.

CP_Gottardo30.5.16

Changement d’horaire fin 2016: une demi-heure gagnée vers le sud

Grand soleilLe changement d’horaire du 11 décembre 2016 sera entièrement placé sous le signe du Saint-Gothard. La mise en service du tunnel de base permettra de raccourcir les temps de parcours sur l’axe nord-sud. Une nouvelle offre touristique sera proposée sur la ligne de faîte.

Dans un premier temps, le tunnel de base permettra de gagner environ 30 minutes. De nouvelles diminutions des temps de parcours sont attendues avec l’ouverture future du tunnel de base du Ceneri; à la fin 2020, la clientèle voyageant entre la Suisse alémanique et l’Italie profitera ainsi de gains de temps totaux d’environ 60 minutes. Dès 2020, les trains relieront la Suisse alémanique et le Tessin chaque demi-heure au lieu d’une fois par heure; des trains circuleront chaque heure entre Zurich et Milan, alors qu’ils circulent toutes les deux heures actuellement. Plus de détails dans le communiqué de presse des CFF du 30 mai 2016.

De son côté, 24 heures du 30 mai 2016 rappelle que la ligne de montagne fait débat; la région rêve d’en faire une attraction touristique, voire même de l’inscrire au Patrimoine mondial de l’Unesco (photo Keystone/24 heures).

24h30.5.16

Invitation au premier Café de la mobilité de la citrap-vaud

Grand soleilLa citrap-vaud lance son Café de la mobilité qui a l’ambition de rassembler de façon régulière, autour d’un orateur charismatique, ses membres, ainsi que toute personne intéressée par la mobilité durable et les transports publics. Vous trouverez tous les détails de ce projet sur notre site Internet citrap-vaud.ch, à l’adresse Notre action –> Café de la mobilité. Dans ce cadre, nous avons le plaisir de vous inviter à notre première manifestation consacrée à l’événement majeur du transport ferroviaire suisse, l’inauguration du tunnel de base du Saint–Gothard:

le lundi 13 juin, à 17h30, à la salle de conférence du restaurant Le Milan, 54, boulevard de Grancy, à Lausanne (à 5 minutes à pied de la gare CFF); l’accès à cette salle se fait directement depuis le trottoir, à 10 mètres à l’ouest de l’entrée principale du restaurant.

Nous aurons le plaisir d’accueillir Nicolas Steinmann, un cadre de l’entreprise AlpTransit Gotthard, qui nous parlera du «Tunnel de base du Saint-Gothard: de l’idée à la réalisation». La conférence sera suivie d’un repas convivial, en présence de l’orateur.

Avec nos très cordiales salutations,

Daniel Mange, animateur de la séance (daniel.mange@epfl.ch)
Didier Pantet, secrétaire citrap-vaud (secretariat@citrap-vaud)

PS: Prière de préparer la monnaie (5 CHF) pour votre consommation; un repas facultatif suivra la conférence: inscription sur place.

CafMob

Saint-Gothard: prévente des billets pour la traversée du tunnel

Grand soleilLes 4 et 5 juin 2016, le tunnel de base du Saint-Gothard sera inauguré dans le cadre d’une grande fête populaire. À cette occasion, les visiteurs pourront circuler à travers le plus long tunnel ferroviaire du monde à bord de trains spéciaux. L’accès au site est gratuit. La traversée du tunnel requiert quant à elle un billet. Disponibles en nombre limité, ces billets sont proposés en prévente dès le 21 avril 2016. Tous les détails dans le communiqué de presse des CFF du même jour.

Découvrez le tunnel de base du Saint-Gothard à bord du train spécial Gottardino

Grand soleilLe tunnel de base du Saint-Gothard, le plus long tunnel ferroviaire du monde, sera inauguré en juin 2016. À peine six mois plus tard, les trains y circuleront conformément à l’horaire. D’août à novembre 2016, les CFF offrent la possibilité de se rendre au coeur du massif montagneux à bord du train spécial Gottardino et d’y effectuer une halte exclusive. Les billets sont disponibles dès à présent dans tous les points de vente. Le nombre de places est limité. Tous les détails dans le communiqué de presse du 1 avril 2016 des CFF et sur Internet à l’adresse cff.ch/gottardino.

De Montreux à Saint-Moritz sans changer de train

Grand soleilLa société d’électricité Swissgrid, les cantons de Berne et du Valais lancent un projet décoiffant: un tunnel de 22 kilomètres sous le Grimsel, accueillant une ligne électrique à haute tension et une voie de chemin de fer entre Innertkirchen et Oberwald. Grâce à cette dernière liaison, un réseau ferroviaire à voie métrique de 850 kilomètres serait constitué, reliant les réseaux du MOB et du Zentralbahn (Lucerne–Interlaken) aux réseaux du Matterhorn-Gotthard-Bahn et du chemin de fer rhétique. Plus de détails dans Le Temps du 5 février 2016, sous la plume de Bernard Wuthrich, et dans 24 heures du même jour (illustration 24 heures).

 24h5.2.16

Soleil et nuagesLe budget de ce projet s’élève à 580 millions, auxquels se rajoute 1,34 milliard pour l’équipement intégral du tunnel de base du Lötschberg. Au vu de ces montants, il est légitime de rappeler la demande de la ville de Monthey (18’000 habitants, la deuxième ville du Valais) d’être directement raccordée à la ligne CFF Lausanne–Martigny. Le blog du conseiller national valaisan Philippe Nantermod, daté également du 5 février, relance le débat.

Cargo Sous Terrain (CST): un métro pour marchandises

Grand soleil«Un réseau de tunnels enfoui 50 mètres sous terre, dans lequel circulent vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, des véhicules sans conducteur remplis de marchandises: l’infrastructure a tout du décor d’une oeuvre de fiction. Et pourtant, le projet Cargo Sous Terrain (CST) pourrait devenir réalité.» Selon 24 heures du 27 janvier 2016, sous la plume de Gabriel Sassoon (illustration 24 heures).

24h27.1.16

2e tunnel routier au Saint-Gothard: le débat s’anime

Soleil et nuagesLe 28 février 2016 le souverain est appelé à se prononcer sur le percement d’un second tunnel routier à travers le massif du Saint-Gothard. Ce problème, strictement routier à l’origine, a des répercussions directes sur les transports publics: en cas d’échec de la percée autoroutière, automobiles et camions seront chargés sur des trains spécialement équipés et circuleront à travers les tunnels ferroviaires de faîte (Göschenen–Airolo) et de base (Erstfeld–Biasca) pendant la réfection de l’unique tunnel routier.

TRANSPORTS ROMANDS ne prend pas position, mais veut contribuer à la compréhension du débat en suggérant la lecture de quelques articles consacrés à ce thème brûlant: dans Le Temps du 8 janvier 2016, Bernard Wuthrich commente de façon équilibrée la thèse des promoteurs du 2e tunnel et celle des opposants, tandis que dans 24 heures du même jour, Judith Mayencourt analyse le vote sous l’angle de la conseillère fédérale Doris Leuthard. Dans Le Temps du 9 janvier 2016, les deux représentants vaudois au Conseil des Etats justifient leur opposition (Géraldine Savary) et leur soutien (Olivier Français) au projet du Conseil fédéral (photo Le Temps du 9 janvier 2016).

LT9.1.16