Archives de catégorie : Léman 2030

Léman 2030 a trouvé son chef

Grand soleil«L’ingénieur responsable du Gothard, Peter Jedelhauser, prendra les rênes du projet lémanique cet automne. Après avoir tâtonné, les CFF ont apparemment mis la main sur un patron qui est à même de piloter le programme Léman 2030. L’entreprise de la Confédération a tout bonnement fait appel à l’ingénieur responsable de la mise en service du tunnel de base du Gothard. Ainsi, Peter Jedelhauser s’apprête à passer du «chantier du siècle» à celui qualifié de «plus gros projet ferroviaire de ces dix prochaines années en Suisse»». Plus de détails dans 24 heures du 28 juin 2016, sous la plume de Renaud Bournoud (photo Marius Affolter).

24h28.6.16

Léman 2030: chantiers en cascade, trains en retard

Orage«Retards dès le matin au départ de Genève, suppressions de trains le week-end, arrêts intempestifs en pleine voie: des travaux sur la ligne CFF entre Genève et Lausanne compliquent la vie des pendulaires. Peu visibles jusqu’ici, les chantiers ont pris de l’ampleur ces derniers mois à mesure que tranchées, pylônes, grues et autres installations métalliques se multiplient. Si les CFF assurent tout mettre en oeuvre pour minimiser les nuisances, les perturbations d’horaire, parfois dues à une multitude de facteurs, s’accumulent.» Suite de l’article de Sylvia Revello dans Le Temps du 6 mai 2016 (photo Olivier Wavre).

LT6.5.16

Du 11 au 20 avril 2016, la mobilité ferroviaire de demain s’expose à Cornavin

Grand soleilDu 11 au 20 avril 2016, l’exposition Léman 2030, consacrée aux développements de l’offre ferroviaire des prochaines années, se tient dans le hall central de la gare de Genève. Cette exposition permet aux citoyens de découvrir de plus près les projets qui contribueront à améliorer leurs déplacements de demain, au premier rang desquels l’agrandissement souterrain de Cornavin. Tous les détails dans le communiqué de presse des CFF du 11 avril 2016.

CP11.4.16

Luc Barthassat, conseiller d’Etat, inaugure l’exposition (photo CFF).

4 voies entre Renens et Lausanne: pourquoi un saut-de-mouton?

Grand soleilLes importants travaux ferroviaires entre Renens et Lausanne ont démarré et visent notamment à compléter les trois voies actuelles par une quatrième; celle-ci empruntera entre Renens et Prilly-Malley un saut-de-mouton, c’est-à-dire un viaduc destiné à éviter un croisement à niveau. Dans un remarquable rapport intitulé «Les limites intrinsèques du nœud ferroviaire Lausanne–Renens» Philippe Dubuis, gymnasien lausannois, justifie le besoin d’une 4e voie et d’un saut-de-mouton. La passion ferroviaire de Philippe Dubuis fait l’objet d’un site Internet très justement nommé… passiontrain.ch (illustration tirée du rapport de Philippe Dubuis).

NoeudLsRe13.11.15

Un nouveau patron à la tête de Léman 2030

Grand soleilIngénieur cantonal à l’Etat de Genève depuis 2009, René Leutwyler, 53 ans, va quitter cette fonction pour diriger dès le 1er juin 2015 le projet Léman 2030. C’est au renforcement de la liaison Genève-Lausanne (doublement de la capacité en places assises) qu’il se consacrera à l’avenir. Sa nomination s’inscrit dans une réorganisation de la direction CFF de Léman 2030. Il assumera les fonctions que se partageaient jusqu’ici Laurent Staffelbach et Charles-André Philipona (24 heures du 6 mars 2015).