Archives de catégorie : Transports publics vaudois

Mobilité vaudoise en 2050

Grand soleilLa cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH) de l’Etat de Vaud, Mme Nuria Gorrite, a présenté le 12 septembre 2016, dans le cadre de la Semaine de la mobilité, les résultats d’une étude sur la mobilité vaudoise 2050. Conséquence d’une démographie et d’une économie en forte croissance, les besoins augmentent, en particulier aux heures de pointe. D’ici 2050, le nombre des pendulaires dans les transports publics aura plus que doublé. La croissance de la mobilité sera majoritairement absorbée par les transports publics, principalement aux heures de pointe. Tous les détails dans le communiqué de presse du 12 septembre 2016, dans l’exposé complet «La mobilité vaudoise à l’horizon 2050», sur le site Internet de la Semaine de la mobilité et dans  l’éditon du 13 septembre de 24 heures, sous la plume de Renaud Bournoud.

mobilitevd2050

Retour en force du tramway entre Renens et Lausanne

Grand soleilLe Conseil d’Etat soumet au Grand Conseil pas moins de quatre projets de décrets pour améliorer fortement la mobilité de l’agglomération Lausanne-Morges. Il s’agit notamment de lancer la réalisation du chaînon manquant entre les RER et les lignes de bus: un tramway entre le Flon et Renens. La construction de ces infrastructures représente un investissement de 287 millions de francs pour le Canton. Dans le même temps, les communes de Crissier, Renens, Prilly et Lausanne soumettent à leurs plénums les rapports-préavis permettant la réalisation de cette première étape des axes forts de transports publics, comprenant également plusieurs tronçons de lignes de bus à haut niveau de service (BHNS).

Vous trouverez ici le communiqué de presse du Conseil d’Etat du 21 avril 2016, la présentation de la conférence de presse du même jour, l’Exposé des motifs et projets de décrets de mars 2016, ainsi que les reflets de presse des quotidiens 24 heures et Le Temps du 22 avril.

 ConfPresse21.4.16

MBC: 120 ans sur rail, sur route et dans les airs

Grand soleilLes Transports de la région Morges-Bière-Cossonay (MBC) profitent de leurs 120 ans pour annoncer un bouquet de projets: cadence à 30 minutes entre Morges et Bière dès décembre 2015, nouveau matériel roulant de la firme Stadler, centre de gestion du trafic à créer dans le futur siège de la compagnie, démarrage du transport de gravier depuis Apples dès juin 2016 et, last but not least, projet d’une télécabine urbaine pour relier Morges à Tolochenaz. Plus de détails dans 24 heures du 16 octobre 2015; festivités des 120 ans du MBC le samedi 24 octobre 2015, de 9h00 à 17h00, dans les gares de Bière, Apples et L’Isle (photo archives MBC).

BAM

L’Aigle-Leysin incarne l’avenir des chemins de fer régionaux vaudois

Grand soleilLe canton de Vaud fait du prolongement du train à crémaillère Aigle-Leysin l’une de ses priorités fédérales. Le 25 mars 2015, le Conseil d’Etat a dévoilé les projets qu’il a mis dans la hotte d’Alpes vaudoises 2020, le grand programme cantonal de rénovation des infrastructures touristiques de la région. Après l’abandon en 2008 du tronçon Leysin–Berneuse, le projet actuel, budgété entre 30 et 50 millions de francs, vise un prolongement en souterrain de 750 mètres depuis Leysin-Feydey jusqu’à la nouvelle station de départ des télécabines de La Berneuse et du lac d’Aï (24 heures du 7 avril 2015).
En 2008, Pierre Starobinski, ancien président de l’Association touristique des Alpes vaudoises, proposait sa vision: un prolongement de la ligne Aigle–Leysin jusqu’au Sépey pour créer une liaison unique Aigle–Leysin–Les Diablerets fusionnant les deux compagnies AL et ASD en faisant l’économie du tronçon Aigle–Le Sépey (24 heures du 16 septembre 2008). Le projet actuel est-il une première étape du rêve de Pierre Starobinski?

Lausanne: la valse des métros

Grand soleilLe Conseil d’Etat vaudois soumet au Grand Conseil un plan de développement du métro lausannois jusqu’en 2025, sous la forme de quatre projets de décret. Cette vision stratégique doit permettre de doubler la capacité entre le Flon et la gare de Lausanne tout en préparant l’arrivée de la nouvelle ligne de métro m3, en direction de la Blécherette.
La mesure la plus urgente doit permettre au métro m2 de faire face à la hausse constante de ses usagers. Conçu pour 25 millions de passagers, il en a transporté 28 millions en 2014. Le Conseil d’Etat propose d’accorder une garantie d’emprunt de 36,2 millions aux Transports publics de la région lausannoise pour leur permettre d’acheter trois rames supplémentaires. En cas d’accord du Grand Conseil, ces trains supplémentaires pourront être livrés en 2017 déjà. Ils augmenteront la capacité du m2 de 5600 à 7000 voyageurs par heure et par sens entre la gare de Lausanne, le Flon et la Sallaz.
Le deuxième décret propose de débloquer un crédit d’études de 12,5 millions de francs pour la création d’un nouveau tracé du métro entre les stations Grancy et Flon (en rouge dans l’infographie). Le métro m2 sera alors intégralement à double voie. Il ne s’agit pas seulement de percer un nouveau tunnel, mais aussi de construire une nouvelle station plus proche des quais CFF. Cet arrêt de métro sera parfaitement intégré à la future partie souterraine de la gare de Lausanne, réalisée dans le cadre du plan ferroviaire Léman 2030. L’emplacement de la station, plus à l’ouest, permettra également de compenser le déplacement du centre de gravité du carrefour ferroviaire vaudois, avec l’allongement de ses quais en direction de Renens.
Le tracé libéré par le m2 sera réutilisé par une navette circulant toutes les trois minutes entre la gare CFF et le Flon (en bleu hachuré sur l’infographie). Un crédit de 2,9 millions de francs est demandé au Grand Conseil pour les études de cette première étape de la future ligne de métro m3. Ce projet comprend la construction d’une nouvelle station au Flon, voisine de celle du m2. Ensemble, les deux métros permettront de porter la capacité de voyageur par heure et par sens entre les stations Lausanne-Gare et Flon à 11 700, soit le double de la situation actuelle. Un triplement est même possible, grâce à une augmentation des cadences d’un m2 intégralement en double voie.
Ce plan de mesures pour les métros préserve en effet l’avenir. Le quatrième et dernier décret doit notamment permettre de préparer la deuxième étape du m3, entre le Flon et la Blécherette (en bleu sur l’infographie). Ce crédit de 3,5 millions de francs est destiné aux études de l’avant-projet. Celui-ci doit notamment permettre de préparer le dossier pour son examen par la Confédération dans le cadre de la troisième génération des projets d’agglomérations.
Vous trouverez sur ce site le communiqué de presse de l’Etat de Vaud du 12 février 2015, les reflets de la conférence de presse du même jour, l’Exposé des motifs et projets de décrets No 216 du 4 février 2015, ainsi que le compte-rendu de 24 heures du 13 février 2015. En date du 10 mars 2015, le Grand Conseil acceptait à l’unanimité les quatre décrets permettant le développement du réseau de métros (24 heures du 11 mars 2015).

InfoM2+M3

Mise en souterrain du Lausanne-Echallens-Bercher entre Union-Prilly et Lausanne-Chauderon: avant-projet déposé

Grand soleilLa ligne Lausanne–Echallens–Bercher constitue l’un des axes principaux de la desserte ferroviaire régionale dans le canton de Vaud. La poursuite du développement de l’offre en transports publics se heurte cependant à la délicate cohabitation, sur l’avenue d’Echallens, du train avec les autres usagers du domaine public et pose des problèmes de sécurité. Un avant-projet de tunnel à double voie de plus d’un kilomètre de longueur entre Union-Prilly et Lausanne-Chauderon a donc été élaboré en étroite collaboration entre le canton, l’exploitant et la ville de Lausanne. Il a été déposé à l’Office fédéral des transports en vue de son intégration dans la convention de prestation 2017-2020. Vous trouverez sur ce site le communiqué de presse du 10 novembre 2014, l’exposé de la conférence de presse du même jour, le rapport résumé et l’article paru dans 24heures du 11 novembre.