Archives de catégorie : Transports romands 28/2015

Vers une nouvelle desserte ferroviaire des Hautes écoles de l’Ouest lausannois?

Grand soleilDans sa leçon d’honneur donnée le 11 novembre 2015 à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le professeur Martin Schuler a résumé les conclusions d’une étude menée par le bureau d’ingénieurs BG sur mandat de l’EPFL. Pour assurer la desserte à long terme des Hautes écoles de l’Ouest lausannois (EPFL et Université de Lausanne), une nouvelle ligne ferroviaire souterraine des CFF relierait Morges-Est à Lausanne; trois tracés sont proposés (voir carte ci-dessous), ainsi qu’un projet d’horaire et un cadre financier. L’idée d’irriguer les Hautes écoles par le réseau CFF est due au professeur Schuler; elle pourrait bien entendu se combiner avec le projet de ligne nouvelle Genève–Lausanne défendu par les associations citrap-vaud et CITraP Genève.

BG6.2.14
Carte montrant les trois tracés de Morges-Est à Lausanne via les Hautes écoles (extrait du rapport BG Ingénieurs Conseils «Nouvelle liaison ferroviaire Lausanne–Morges via les Hautes Ecoles» du 6 février 2014).

CFF, mobilis, unireso: un abonnement sur mesure pour les pendulaires

Grand soleilUn nouvel abonnement fait son apparition dans la palette des titres de transports, dès le 13 décembre 2015. Les régions de Nyon et de Genève sont les premières bénéficiaires de l’abonnement modulable. Il est pratique, flexible et spécialement adapté à la clientèle pendulaire qui se déplace entre deux pôles urbains et conjugue au quotidien bus, tram et train. Une introduction au niveau national de ce titre de transport est prévue pour décembre 2016. Plus de détails dans le communiqué de presse du 3 novembre 2015.

Carte3.11.15

Grande vitesse Bordeaux–Toulouse: l’EPFL au coeur du débat

Grand soleilLa grande vitesse dans le Sud-Ouest de la France est l’objet d’une vive controverse. L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) –et plus précisément son groupe LITEP, spécialisé dans les questions ferroviaires– a analysé le projet de LGV (ligne à grande vitesse) et les alternatives qui lui sont proposées pour relier Bordeaux à Toulouse.

Dans leur rapport de juillet 2015, les auteurs –sous la direction du Dr Panos Tzieropoulos– confirment notamment que le «prix de la minute gagnée» est plus élevé dans le scénario d’une requalification de la ligne actuelle (3,5 milliards d’euros pour des gains de temps de l’ordre de 20 minutes) que dans l’option d’une ligne nouvelle à grande vitesse (5,7 milliards pour des gains de temps de 49 à 56 minutes). Ils écartent aussi l’hypothèse de trains pendulaires; malgré des investissements conséquents, ces derniers ne permettraient de gagner que 17 minutes sur la ligne actuelle.

LITEP07.2015

Léman express battra au quart d’heure entre Coppet et Lancy–Pont-Rouge

Grand soleilLa première étape du Léman Express (ex CEVA) prévoit une circulation des trains au quart d’heure entre Coppet et Lancy–Pont-Rouge aux heures de pointe dès fin 2017. Les travaux nécessaires à ce développement de l’offre ont débuté le 6 octobre 2015. Pour un investissement d’environ 100 millions de francs, financés par la Confédération et les cantons de Vaud et Genève, deux îlots de croisement des trains régionaux seront construits dans les gares de Mies (VD) et Chambésy (GE). Plus de détails dans le communiqué de presse du 6 octobre 2015 (Photo 24 heures/Keystone).
Chambesy