De l’EPFL à l’EPFZ en InterCity!

Grand soleilLe tunnel du Weinberg à Zurich, ce «miracle qui rapproche Romands et Alémaniques» selon 24 heures du 12 juillet 2016, appelle la réflexion suivante.

Une nouvelle ligne CFF directe, de Morges à Lausanne via les Hautes Ecoles, est un projet tout récent, lancé à l’initiative de l’actuelle direction de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), sous la houlette de son président Patrick Aebischer (cf. Transports romands, No 30, juin 2016, pp. 18-19).

Du côté de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), Ulrich Weidmann, vice-président de l’EPFZ et ancien professeur des systèmes de transport, a lancé l’idée d’aménager une gare, commune à l’EPFZ et à l’Université de Zurich, en observant que la nouvelle ligne diamétrale –reliant la gare principale de Zurich à Zurich-Oerlikon– passe à l’aplomb du bâtiment central de l’EPFZ, à la Rämistrasse: une batterie d’ascenseurs permettrait de gagner une station souterraine creusée dans la colline du Weinberg (cf. Schweiz am Sonntag, 15. August 2015).

A terme, nous aurions donc deux centres majeurs de la recherche suisse directement reliés via les trains InterCity de la ligne Genève–Saint-Gall. Cette connexion préfigure très exactement le rêve de Martin Vetterli, le président désigné de l’EPFL, qui prône la création d’une Vallée suisse de l’innovation –selon le modèle de la Vallée du silicium californienne– irriguée par un système de transport exemplaire, le chemin de fer.

Les pièces du puzzle se mettent en place, et la barrière de rösti ne résistera pas aux InterCity reliant directement les Hautes Écoles lausannoises à celles de Zurich.

Daniel Mange, prof. hon. EPFL

Paru dans le «Courrier des lecteurs» de 24 heures, édition du 15 juillet 2016 (infographie 24 heures).

24h12.7.16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *