L’Aigle-Leysin incarne l’avenir des chemins de fer régionaux vaudois

Grand soleilLe canton de Vaud fait du prolongement du train à crémaillère Aigle-Leysin l’une de ses priorités fédérales. Le 25 mars 2015, le Conseil d’Etat a dévoilé les projets qu’il a mis dans la hotte d’Alpes vaudoises 2020, le grand programme cantonal de rénovation des infrastructures touristiques de la région. Après l’abandon en 2008 du tronçon Leysin–Berneuse, le projet actuel, budgété entre 30 et 50 millions de francs, vise un prolongement en souterrain de 750 mètres depuis Leysin-Feydey jusqu’à la nouvelle station de départ des télécabines de La Berneuse et du lac d’Aï (24 heures du 7 avril 2015).
En 2008, Pierre Starobinski, ancien président de l’Association touristique des Alpes vaudoises, proposait sa vision: un prolongement de la ligne Aigle–Leysin jusqu’au Sépey pour créer une liaison unique Aigle–Leysin–Les Diablerets fusionnant les deux compagnies AL et ASD en faisant l’économie du tronçon Aigle–Le Sépey (24 heures du 16 septembre 2008). Le projet actuel est-il une première étape du rêve de Pierre Starobinski?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *